« survie », « social » ou « tête à tête » influencera profondément notre personnalité.

 

Lors de notre petite enfance,

 

un ou deux de ces instincts, si ce n’est les trois, ont pu être blessés

 

Par nos besoins instinctuels dominants, par les valeurs qu’il fait résonner en nous,

 

par les attitudes qu’il nous propose et nous « conviennent »,

 

l’un de ces instincts traduira notre blessure en se faisant notre instinct dominant :

 

notre sous-type.

Comment ? 

 

  Par  :

 - l’attention excessive, les besoins et valeurs qui lui correspondent  . . . ou son rejet, 

 

 - le  fort impact sur la construction de notre personnalité et ses conséquences inévitables sur

 

  notre comportement.

 

  L’être humain est en permanence en relation directe avec son environnement extérieur, en

 

  relation directe avec les Autres.  En fonction de l’état de stress, d’agressivité ou de l’état de 

 

  sécurité, de sérénité que cet environnement crée en nous, nous réagirons par différents

 

  niveaux de tensions et modes de réactions qui opéreront en fonction des niveaux de danger.

que notre ego percevra.

 

 

 

 

 

 

 

Car le besoin d’agir, de réagir, d’être actif, « de faire - absolument ! - quelque chose », pour

 

- surtout ! - ne pas revivre notre blessure d’enfance, pour ne pas souffrir, nous dominera.

 

Cela se traduit par une dépense de temps et d’énergie que nous n’hésitons pas à payer de

 

notre personne contre le moindre apaisement qui nous confirmera que nous avons  su

 

échapper à notre peur ou nous donnera l’impression rassurante de se sentir mieux.

 

En sécurité.

 

Notre type de personnalité est une mine d’informations sur notre structure interne.

 

 

C’est par les choses qui captivent notre attention

et dont nous parlons que nous pouvons identifier notre sous-type.

 

Son intérêt majeur est de nous révéler nos caractéristiques comportementales.

.

 

C’est ainsi que l’on constate que, des personnes de même type de personnalité

 

peuvent s’exprimer par des attitudes très différentes, alors que

 

les comportements de personnes d’un même sous-type se ressembleront fortement.

.

Quel est votre Sous-Type de Personnalité ?

.

« Sans  la  connaissance  des  sous-types,

   

vous  avez  environ  50%  de  chances  de  vous  tromper  

(de type de personnalité.) »

- Docteur David Daniels -

« Parce  qu ’un  sous-type  peut-être  si  prégnant 

qu ’il  peut  camoufler  un  type 

et  que  la  personne  peut  se  tromper  de  profil dominant. »

hérite d'intelligences instinctuelles spécifiques nécessaires à notre survie.

Selon la priorité que nous allons donner à l’un de ces 3 instincts, notre sous-type :

Notre sous-type se révélera par l’action que nos mécanismes de défense

 

enclencheront automatiquement à  « l’instant T »

 

où la tension intérieure que nous subissons devient trop forte.

 

Ou lorsque nous ne parvenons plus à gérer notre trop plein émotionnel.

 

Générant ainsi une réaction réelle, visible, pour soi et…pour les Autres.

Dans tous les contextes similaires de notre vie,

systématiquement, nous reproduirons ce scénario.

Les 3 SOUS-TYPES de l'enneagramme

Question à Claudio NARAJO :  « Pourquoi les sous-types semblent-ils si importants ? »

Chacun de nous, en tant qu'individu et en tant qu'espèce,

Nous avons tous  3 « moteurs » instinctuels  qui se placent en nous dans cet ordre :

  • un instinct de conservation, de survie, vigilant à maintenir notre corps en vie et en bon état de marche,

  • un instinct d’interactions sociales qui nous permet de tisser des liens sociaux,

  • un instinct sexuel, d’intimité, « tête à tête » pour attirer, séduire un partenaire sexuel potentiel et nous perpétuer à travers les générations.

Christine Canet  - Coaching  - ENNEAGRAMME  Fleurs de Bach   . AVIGNON .